Comité directeur

Le Centre de ressources multiculturelles en santé mentale (CRMSM) est une équipe multidisciplinaire composée de professionnels de différents milieux ethnoculturels de partout au Canada. Les membres du comité directeur définissent les buts et établissent les priorités du projet en matière de politique.

Laurence KirmayerLaurence J. Kirmayer, MD, FRCPC, chef de projet, est professeur James McGill et directeur de la Division de psychiatrie sociale et transculturelle au Département de psychiatrie de l’Université McGill. Il est éditeur en chef de Transcultural Psychiatry, une revue scientifique trimestrielle publiée par Sage (GB) et directeur de l’Unité de recherche sur la culture et la santé mentale au Département de psychiatrie de l’Hôpital général juif de Montréal où il poursuit des recherches sur les services en santé mentale pour les immigrants et les réfugiés, la psychiatrie et les soins de santé primaires, la santé mentale des autochtones et l’anthropologie de la psychiatrie. Il est le directeur fondateur du Summer Program (programme d’été) annuel et du Advanced Study Institute in Cultural Psychiatry (Institut d’études avancées en psychiatrie culturelle) à McGill et co-directeur du Réseau de recherche en santé mentale chez les autochtones.

Ses travaux de recherche antérieurs comprennent notamment des études subventionnées sur le développement et l’évaluation d’un service de consultation culturelle en santé mentale, l’accessibilité et les obstacles aux soins de santé mentale pour les immigrants, la somatisation et les soins primaires, les concepts culturels de la santé et de la maladie mentale dans les communautés inuites, les facteurs de risque et de protection du suicide chez les jeunes Inuits du Nunavik (Nord du Québec), et la résilience chez les peuples autochtones. Il est co-éditeur des volumes suivants : Current Concepts of Somatization (American Psychiatric Press), Understanding Trauma: Integrating Biological, Clinical, and Cultural Perspectives (Cambridge University Press), Healing Traditions: The Mental Health of Aboriginal Peoples in Canada (University of British Columbia Press) et Encountering the Other: The Practice of Cultural Consultation (Springer SBM).

Kenneth Fung Kenneth Fung, MD, FRCPC, MSc, est psychiatre titulaire et directeur clinique du Asian Initiative in Mental Health Program au Toronto Western HospitalUniversity Health Network. Il est également professeur adjoint au Programme d’études sur la culture, la communauté et la santé (PECS) au Département de psychiatrie de l’Université de Toronto. Il a obtenu une bourse de recherche de deux ans en psychiatrie culturelle à l’Université de Toronto, et la thèse de sa maîtrise portait sur l’alexithymie chez les Canadiens d’origine chinoise. Ses principaux intérêts cliniques, de recherche et d’enseignement incluent à la fois la psychiatrie culturelle et la psychothérapie. Il est coordonnateur des séminaires de base en  psychiatrie culturelle pour les résidents en psychiatrie de l’Université de Toronto, et coordonnateur des séminaires et superviseur de la psychothérapie responsable de la thérapie cognitivo-comportementale au sein du University Health Network. Il mène actuellement une étude de recherche conjointement avec le Dr Mateusz Zurowski sur la thérapie d’acceptation et d’engagement (TAE) et la thérapie cognitivo-comportementale chez les patients souffrant de douleurs chroniques. Il a également mené des projets de recherche axés sur la collectivité portant sur la santé mentale des immigrants et des réfugiés. Il est consultant psychiatrique pour le Hong Fook Mental Health Association et est impliqué dans la promotion de divers projets éducatifs et de santé mentale au sein la communauté. Il offre aussi des consultations au Mon Sheong Scarborough Long-Term Care Centre. Il a été nommé au sein du Conseil consultatif de santé mentale et de lutte contre les dépendances du Réseau local d’intégration des services de santé (RLISS) du Centre-Toronto.Il est président de la Federation of Chinese American and Chinese Canadian Medical Societies.

Soma GanesanSoma Ganesan, MD, est professeur de psychiatrie clinique à l’Université de la Colombie-Britannique et directeur médical de la psychiatrie au Vancouver Hospital and Health Sciences Centre. Il est associé du Collège Royal des médecins et chirurgiens du Canada en psychiatrie. Il est né au Vietnam, où il a vécu la guerre et a quitté son pays en 1976. Il est arrivé à Vancouver en tant que réfugié en 1981 et a étudié à l’Université de la Colombie-Britannique de 1984 à 1988. Il pratique la psychiatre au Canada depuis 1988. Dr Ganesan est fondateur et directeur du Vancouver General Hospital Cross Cultural Clinic, une clinique qui fournit des services de santé mentale aux individus provenant d’un large éventail de milieux culturels, dont des réfugiés de partout dans le monde. Il est également l’un des membres fondateurs du VAST (Vancouver Association for the Survivors of Torture). Il dirige les Services de santé mentale pour adultes du Vancouver Community Mental Healthet est médecin-chef à l’Hôpital Riverview. En plus d’exercer diverses fonctions au sein de programmes locaux, provinciaux, nationaux et internationaux, le Dr Ganesan poursuit des recherches personnelles axées sur la santé mentale des immigrants, la psychiatrie transculturelle et la spiritualité.

Jaswant Guzder Jaswant Guzder, MD, est professeure agrégée au Département de psychiatrie de l’Université McGill, chef du Centre de développement et de santé mentale de l’enfant à l’Hôpital général juif (HGJ). Dre Guzder qui siège au conseil d’administration du Transcultural Psychiatry et du Psychodynamic Psychotherapy, est représentante pour le Québec à l’Académie canadienne de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent, membre du Conseil de la compagnie de théâtre Teesri Duniya, et est l’ancienne directrice du Service de consultation culturelle de l’Hôpital général juif. Dre Guzder possède une vaste expérience dans le domaine de la psychiatrie transculturelle de l’enfant et a beaucoup travaillé avec les immigrants et les réfugiés issus de milieux ethnoculturels variés. Elle a publié plusieurs articles sur les traumatismes subis par des enfants appartenant à différents groupes ethniques. Elle est invitée par diverses institutions nationales et internationales afin de partager son expérience en psychiatrie transculturelle. En plus de son expertise clinique et académique, la Dre Guzder est une artiste peintre dont certaines des œuvres ont notamment été utilisées afin d’illustrer des documents de psychiatrie sociale et culturelle (HGJ) qui ont été présentées sur la scène nationale et internationale.

Francine Lemire, MD, CFPC, FCFP,est diplômée en médecine de l’Université McGill et a pratiqué à Corner Brook en tant que médecin de famille fournissant des soins complets après avoir effectué son internat unidisciplinaire en médecine interne à McGill et sa résidence en médecine familiale à l’Université Memorial de Terre-Neuve. Elle est actuellement directrice générale associée aux affaires professionnelles au Collège des médecins de famille du Canada (CMFC) dont elle fut auparavant la présidente.

De 1997 à 2003, Dre Lemire a dirigé le programme Clinical Skills Assessment and Training (CSAT) de l’Université Memorial de Terre-Neuve. Elle travaille toujours comme clinicienne à temps partiel et est professeure adjointe au Département de médecine familiale et communautaire de la Faculté de médecine de l’Université de Toronto.

Farah MawaniFarah N. Mawani, MSc, PhD (C), a complété un contrat de deux ans en tant qu’ analyste principale de politique et de recherche avec la Commission de santé mentale du Canada. Son rôle était axé sur l’intégration de la prévention de la maladie mentale, l’iniquité, la diversité, la recherche, les données et la santé mentale des Premières nations, Inuits et Métis dans l’élaboration de la première stratégie de santé mentale du Canada. En plus de son travail en santé mondiale au Kenya, Pakistan, Inde, Chine, Afrique du Sud, Suisse et aux États-Unis, elle possède une vaste expérience de recherche sur la politique canadienne axée sur la santé mentale des immigrants, des réfugiés et des femmes. Pour plus de deux ans, Farah a eu une expérience personnelle avec un traumatisme associé à la captivité illégale en Iran de son collègue et ami proche Josh Fattal. Elle a co-fondé la campagne Free the Hikers dans laquelle elle a joué un rôle central afin de libérer Josh et ses amis Shane Bauer et Sarah Shourd. Maintenant qu’ils sont libres, elle se concentre sur son rétablissement, complète son doctorat en sciences de la santé publique et intègre son expérience dans sa carrière. En tant que membre du conseil d’administration du Self-Help Resource Centre, elle se consacre sur le renforcement de leur capacité à faciliter des groupes de soutien par les pairs axés sur les traumatismes.

Kwame McKenzieKwame McKenzie, MD, est professeur de psychiatrie à l’Université de Toronto, scientifique principal en matière d’équité sociale et de recherche en santé, et directeur médical de la diversité et directeur adjoint du programme de la schizophrénie au Centre de toxicomanie et de santé mentale. Dr McKenzie a étudié la médecine à l’Université de Southampton en Angleterre. Il a reçu sa formation psychiatrique principalement à l’Institut de psychiatrie de Maudsley à Londres, et a parfait sa formation en effectuant un an comme chercheur invité à l’Université Harvard et deux ans à élaborer la première description de services de santé mentale communautaire à Bruxelles, en Belgique.

Les recherches du Dr McKenzie sont axées sur la science visant l’amélioration des services de santé mentale. Ses principaux domaines d’intérêts comprennent les déterminants sociaux de la santé, la société et la santé mentale, le capital social et la santé mentale, le réaménagement des services de santé mentale destinés aux groupes de minorités visibles, l’efficacité du traitement de la schizophrénie, le diagnostic psychiatrique, l’engagement communautaire, le racisme, l’accessibilité aux soins et le suicide. Il a également effectué des travaux de recherche appliquée à l’élaboration de politiques, dont la rédaction pour le ministère de la santé de la Grande- Bretagne de la politique visant l’amélioration des services de santé mentale pour les minorités ethniques, et a travaillé avec divers organismes, notamment l’Organisation panaméricaine de la santé et la Banque mondiale.

Cécile Rousseau Cécile Rousseau, MD, est chercheuse et clinicienne en psychiatre au sein de l’Équipe sur la santé mentale des jeunes et dirige l’Équipe de recherche et d’intervention transculturelles (ERIT) du CSSS de la Montagne (CLSC de Parc-Extension). Elle a reçu sa formation en médecine et en psychiatrie à l’Université de Sherbrooke, l’Université de Montréal et l’Université McGill. Sa pratique clinique est axée sur le travail auprès des enfants réfugiés et victimes de la torture. Elle est consultante pour des établissements de santé et des commissions scolaires en ce qui a trait aux enfants réfugiés. Les travaux de recherche actuels du Dre Rousseau sont consacrés aux  enfants et adolescents réfugiés d’Asie du Sud-Est, d’Amérique centrale et de la Somalie.