Orientations du WPA sur la santé mentale et les soins de santé mentale chez les migrants (en anglais seulement)
Le but de ce document d’orientation est d’examiner les données actuellement disponibles sur les problèmes de santé mentale des migrants et prodiguer des conseils aux cliniciens et décideurs sur comment fournir des services de santé mentale appropriés et accessibles aux migrants. Les trois phases du processus de migration et les implications pertinentes pour la santé mentale sont décrits, ainsi que les problèmes spécifiques à certains groupes tels que les femmes, les enfants et les adolescents, les personnes âgées, les réfugiés et demandeurs d’asile, et les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres. Les concepts de deuil culturel, d’identité culturelle et de congruence culturelle sont discutés. Ce document présente aussi l’épidémiologie des troubles mentaux chez les migrants. On soumet une série de recommandations aux décideurs, fournisseurs de services et cliniciens pour l’amélioration des soins de santé mentale des migrants, visant en outre à répondre aux besoins spéciaux des migrants en matière de pharmacothérapies et de psychothérapies.

Une analyse documentaire internationale sur les pratiques de santé mentale pour les réfugiés (en anglais seulement)
«Cet article est un résumé de l’analyse documentaire sur l’étude des pratiques de santé mentale des réfugiés. Il vise à combler les lacunes de la recherche empirique sur les services offerts aux réfugiés du Canada qui viennent soutenir leur santé mentale, leur bien-être émotionnel, leur résilience et leur rétablissement. L’examen documentaire est organisé selon des thèmes qui s’articulent autour de trois niveaux : l’individu (les réfugiés), le niveau des systèmes sociaux (les soins médicaux et la prestation de services), et la prise de décision au niveau politique.»

Au terme de l’examen, les auteurs concluent que les programmes actuels ne répondent pas aux besoins de santé mentale des réfugiés. Aussi, suggèrent-ils que l’on conçoive les modèles de soins de façon à ce qu’ils puissent être compris par les membres des diverses communautés culturelles. En outre, ces modèles ne devraient pas seulement se concentrer sur les individus, mais inclure aussi toutes les autres personnes qui jouent un rôle important dans la vie de la personne assistée.

Ressources de pratiques prometteuses et création de partenariats relatifs à la santé mentale des réfugiés (en anglais seulement)
Ce document du Centre de toxicomanie et de santé mentale (CAMH), conçu à l’intention des intervenants de première ligne, des gestionnaires de programmes et de dirigeants d’organismes, permet de mieux comprendre les besoins des réfugiés en ce qui concerne l’établissement et la santé mentale.