Praticiens de santé mentale qui oeuvrent auprès de communautés ethnoculturelles spécifiques

Les barrières linguistiques entravent l’accès aux soins de santé pour les membres des minorités ethniques. Leurs effets négatifs sont d’autant plus manifestes et se font encore plus sentir au niveau des soins de santé mentale.

Les psychologues spécialisés en counseling oeuvrant auprès de clients/usagers dans leur langue maternelle sont plus à même de comprendre leurs besoins et leur réalité. En outre, ces psychologues sont souvent issus du même horizon culturel et évoluent dans la même communauté d’immigrants/réfugiés que leurs clients/usagers, leur permettant ainsi de mieux comprendre la culture et la politique en cause dans chaque cas particulier.

À ce jour, on compte cinq organismes professionnels provinciaux de psychologues qui permettent de rechercher des psychothérapeutes en fonction des langues dans lesquelles ils/elles pratiquent :